mairie bvs

"Il y a des jours comme ça", qu'on se dit toujours un jour ou l'autre...

Et aujourd'hui en fait partie.


Tu avais besoin de renouveler ta carte d'identité... Alors tu étais allée chercher le formulaire de renouvellement à la Mairie de ton domicile, en te disant que tu le renseignerais, regrouperais toutes les pièces demandées et que, le plus facilement du monde, tu rapporterais le tout "à la préfecture", que t'avait dit la Dame de l'accueil de la Mairie.


Avant de partir pour rapporter ce fameux dossier, tu vérifies une dernière fois :

  • Ancienne carte et sa photocopie
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois et sa photocopie
  • Acte de naissance (puisque ton ancienne carte est périmée depuis plus de 2 ans)
  • Livret de famille
  • 2 photos d'identité, faites dans les critères ad-hoc
  • Le formulaire complété, daté et signé

C'est bon, tout y est. En route !

Jusque là, tout va bien...

Tu arrives donc dans les parages de la préfecture, et là, tu cherches... Tu tournes... Tu retournes... Pour simplement trouver une place pour te garer. Tu la vois au bout de 10 minutes de tours et détours : juste quasiment au pied du bâtiment. Voilà déjà une bonne chose de faite.

Tu prends ta pochette et tu te diriges vaillamment vers l'entrée. Après avoir cherché le chemin du bureau d'accueil (qui se trouve à plus du milieu du bâtiment... logique... pourquoi on le mettrait à l'entrée, hein ? Je te le demande un peu ???), tu demandes avec ton plus beau sourire (si, si, ça m'arrive !) à l'hôtesse où se situe le service des cartes d'identité, car tu souhaites déposer ton dossier. Patatra !!! Ladite hôtesse prend son air le plus mal aimable et te répond sèchement "ouuuuuuh, mais il faut vous rendre à la Mairie de votre domiciliation pour ça, Madame !" Bon, tu ne cherches même pas à lui dire que c'est justement la Mairie qui t'avait indiqué de venir à la Préfecture...

Ni une, ni deux, tu reprends ta voiture et tu files directement à la Mairie, qui n'est pas du tout dans le même coin ; c'eut été trop simple... Direction le centre-ville, alors. Et là, rebelote !

Tu tournes, tu vires, tu retournes... Bref, tu cherches une place où pouvoir te garer. Un premier tour t'indique que tu ne peux plus faire le tour de la place de la Mairie et donc utiliser les places de stationnement... Une second tour t'indique qu'il est utopique de penser te glisser sur un emplacement dans les rue avoisinantes... En désespoir de cause, tu descends au parking souterrain (où quelques places sont interdites d'accès pour cause de danger...) Enfin, tu trouves à te glisser au dernier sous-sol ! Yes !!!

Arrivée à l'accueil de la Mairie, tu expliques ton cas et on te donne un ticket pour faire la queue. Une toute petite sonnerie (merci, Madame la Maire, de bien vouloir penser aux malentendants qui peuvent avoir besoin de se rendre dans vos services administratifs et risquent de passer leur tour, tant la sonnerie est inaudible - quand il y a des enfants qui font le cirque, qui plus est) te demande de te rendre au guichet H.

Voilà que toute fière, tu présentes ton dossier à la charmante l'employée assez renfrognée, qui l'ouvre et te dit assez méchamment "Aaaaaaaaaaah mais déjà, les photos, elles sont pas bonnes et sont refusées ! Vous reviendrez quand vous aurez refait des photos aux normes !" Tu tentes timidement de lui expliquer que "c'est impossible, je les ai faites chez un photographe en lui précisant bien que c'est pour des papiers officiels"... Elle : "Aaaaah mais c'est pas parce qu'on va chez le photographe qu'on a des photos aux normes ! Allez chez un photographe et dites-lui que c'est pour une pièce d'identité ! (euh... c'est ce que je viens de t'expliquer !...) Ou bien allez dans un photomaton ! Au revoir, Madame."

Ok, soit, comme tu voudras, Mademoiselle l'employée de Mairie.

Récupération de voiture, paiement du parking, recherche d'un photomaton dans la ville (ben oui, tu ne vas pas retourner chez le photographe ; tu n'en as pas vraiment envie, puisque ses photos ne sont pas aux normes) Tu la trouves enfin, cette boîte à photos idéales, sur laquelle est inscrit en grand que les putains de normes sont respectées ici, tu fais tes photos - le progrès te permet de ne plus poireauter devant le réceptacle pendant 5 minutes à les voir sécher et se gondoler (non, pas de rire, non !...) au bruit du sèche-cheveux ou aspirateur qu'ils ont mis dans la boîte. Tu les récupères donc, tu reprends ta voiture direction... Je te le donne en mille ! Le centre-ville et la Mairie ! Et vu le côté par lequel tu es obligée d'arriver, tu refais un petit tour en guêtant sans trop y croire LA place pour te garer, on ne sait jamais. Ah mais oui, l'espoir fait vivre, M'sieurs-Dames !

Bien entendu, rien à l'horizon alors tu te repointes au souterrain, mais cette fois-ci, 2ème sous-sol. Waouh, trop de la chance ! Re-ticket à l'accueil de la Mairie, re-attente, re-sonnerie discrète, re-employée mais un peu plus souriante en voyant que c'est encore moi.

TOUT EST BON, DOSSIER ACCEPTE !!! *\o/*

Après acceptation des photos, on te dit que tu seras prévenue par sms d'ici 4 semaines, qu'il faut que tu conserves ton ancienne carte et que tu la rapportes lorsque tu viendras chercher la nouvelle, sous peine d'une amende de 25 €... Bien, tu vas donc te re-diriger tout droit vers la re-récupération de ta voiture, le re-paiement du parking, mais qu'importe, tout est bien qui finit bien, après ces petites péripéties assez rigolotes, au final.

Tu te diriges vers la sortie de la Mairie, tu passes le bureau d'accueil et il est là, sur la droite, dans le couloir, tu ne vois que lui : le photomaton !


Non, vraiment, il y a des jours comme ça...